La blennoragie gonococcique ou « chaude-pisse »

Entre 2007 et 2010, le nombre moyen de gonocoques isolés par laboratoire a doublé.

Signes possibles : brûlures et/ou écoulement jaune par la verge, le vagin ou l'anus, fièvre, douleur au bas-ventre. Les formes asymptomatiques, c'est-à-dire sans signes visibles sont plus fréquentes chez les femmes.

Apparition des signes : 2 à 7 jours après la contamination.

Diagnostic : par prélèvement local.

Complications graves si non traitée : risques de stérilité surtout chez la femme, atteinte du nouveau-né si la mère est infectée.

Pas de vaccin
Voir la vidéo sur ce sujet

Les IST et le VIH/SIDA

Les IST fragilisent les muqueuses et augmentent considérablement le risque de contamination par le virus du sida.
Inversement, si on est atteint par le virus du sida, les IST peuvent être plus graves et compliquer le traitement.


X